Meta

Quand Boitier Rouge dépasse les bornes, on passe la seconde: Après l’arnaque au magazine, la Censure!

Boitier Rouge, le fameux blog auto qui lave plus blanc que blanc nous régale encore de ses frasques. Après avoir encaissé 13600€ auprès de 508 contributeurs pour un magazine qui ne verra jamais le jour et des mugs et tee shirts qui ne seront jamais expédiés à personne, on croyait PCC au sommet de son art... Aujourd'hui il nous sort le grand jeu et va encore plus loin, en censurant environ 200 commentaires concernant la désormais tristement célèbre "arnaque aux 1000 magazines". Blog Premium mène l'enquète.

Le coup du magazine papier

Je ne vais pas m'éterniser sur l'histoire désormais bien connue du magazine, car nous avons déja publié tous les détails dans un article dédié que je vous invite à lire. Pour résumer, M. Clément-Collin, le créateur de Boitier Rouge,  a ouvert un financement participatif pour le lancement d'un magazine (Boitier rouge, version papier). C'était en février 2017, la livraison du magazine était annoncée pour mai 2017. Nous sommes à présent en octobre 2018, et aucun magazine n'a jamais été livré à qui que ce soit 1 an et demi plus tard. Certains contributeurs mécontents ont bien commencé à faire entendre leurs voix, mais PCC a toujours eu l'art et la manière d'endormir son monde... A force d'annonces, de promesses, de dates sans cesse repoussées, il a pu s'en tirer à bon compte depuis plus d'un an 1/2. Entretemps, les 13600€ ont bien évidemment été cramés, ce qui explique qu'il n'ait pas été en mesure de rembourser alors que les commentaires de protestation polluent la moitié des articles du blog, et que les victimes de l'arnaque vont jusqu'à contacter les sociétés partenaires du blog pour se plaindre.

Paul le grand gourou

En bon leader charismatique, PCC a trouvé une technique imparable pour museler les protestations de ses adeptes lorsqu'il a compris que les choses allaient s'envenimer. En février 2018, il a posté sur Boitier Rouge un article intitulé: "Boîtier Rouge : l’arnaque aux 1000 magazines". L'article contenait un pseudo mea culpa sur la mauvaise communication liée à cette affaire, mais aussi et surtout beaucoup de baratin et de promesses bidons. Bref, de l'esbrouffe, de quoi noyer le poisson encore plusieurs mois durant; et surtout l'immense avantage d'être référencé en première position sur toutes les recherches liées à l'affaire du magazine, et d'en rassembler toutes les réactions.

De fil en aiguille, les contestataires ont profité de la liberté qui leur était offerte pour exprimer leur mécontentement en postant de nombreux commentaires à la suite de cet article. PCC remettait parfois une couche de "C'est pour bientot" avec quelques lignes de baratin en réaction dans les commentaires, cela apaisait les tensions et il pouvait grapiller quelques semaines de quiétude.

Les mois ont passé, et les commentaires se sont accumulés, reflétant non plus un mécontentement, mais une véritable exaspération, une colère même pour certains. La stratégie de PCC, consistant à expliquer que la publication d'articles de qualité sur le blog contrebalançait les modestes contributions perdues, fonctionnait de moins en moins bien et son système commençait à gripper dangereusement. Les promesses d'une livraison à telle puis telle date, repoussées encore et toujours ne pouvaient plus satisfaire les internautes, et la grogne montait, la tension était devenue palpable.

Le fond du problème, c'est que toute cette histoire commençait à faire vraiment tache auprès des partenaires potentiels souhaitant associer l'image de leur entreprise au blog Boitier Rouge. Et là, on parle de perdre l'argent des annonceurs professionnels, donc PCC ne va pas mettre 1 an et demi à réagir puisqu'il s'agit de son porte monnaie...

Cachez ce magazine que je ne saurais voir

Avec près de 200 commentaires, l'article sur l’arnaque aux 1000 magazines cristallisait toutes les tensions, et PCC finissait lui même par s'y emmêler les pinceaux à force de promesses non tenues.

Comment mettre un terme à tout ce foutoir et rétablir la bonne réputation du blog d'un simple clic? Et bien c'est tout simple et je vais vous l'expliquer en une image, il suffit de se rendre dans l'interface d'administration du blog, et de passer l'article en brouillon, ou en privé:

Le résultat: aujourd'hui l'article n'est plus en ligne, et les internautes qui se rendent sur l'url on droit à une jolie page d'erreur 404.

L'opération a un autre avantage, puisqu'elle fait disparaitre dans le même temps toutes les critiques qui étaient exprimées dans les commentaires.

Et voila comment on solutionne un problème vite fait bien fait!

Comment, c'est de la censure? Mais comme vous y allez! Dans ce cas, alors autant dire qu'encaisser 13600€ pour un projet qui ne verra jamais le jour en multipliant les délais repoussés est une arnaque! Non mais je vous jure, les gens sont vraiment mauvaise langue et paranos de nos jours! C'est un simple bug, un problème technique, un clic par inadvertance à l'insu de son plein gré et hop, 200 commentaires rebelles qui sont passés à la trappe par erreur!

L'article censuré exhumé des confins du web, et 188 commentaires avec lui

Sans trop rentrer dans les détails techniques, le web a une mémoire, et ce qui est mis en ligne de manière publique est susceptible d'être sauvegardé par n'importe quel internaute ou par les robots des moteurs de recherche à tout moment. Il existe également des sites d'archivage en ligne, qui sont continuellement en train d'explorer et de sauvegarder le contenu de millions de sites web. Alors certes, l'article "Boîtier Rouge : l’arnaque aux 1000 magazines" a été supprimé de BR, en censurant tous les commentaires au passage. Oui mais... Nous avons pu en récupérer l'intégralité du contenu, texte et images, fixé pour l'éternité numérique par un robot crawler souhaitant rester anonyme, à la date du 25 septembre 2018. Seuls les commentaires postés entre le 25 septembre et la censure de l'article il y a quelques jours ont été perdus, mais leurs auteurs peuvent toujours les reposter ici s'ils le souhaitent. Voici le contenu sous 2 formes différentes:

Après toutes les promesses non tenues, PCC promet à présent que les contributeurs seront remboursés je cite "à partir de novembre" (il ne précise malheureusement pas de quelle année), source ici:

On voit clairement la volonté de fuir ses responsabilités, en gros: sous prétexte que je vous donne du contenu gratuit, je peux vous faire une entourloupe à 13600€, vous avez des articles à lire sur le blog donc vous n'avez pas à vous plaindre d'autant que j'ai encore pris 5 minutes pour vous poster un peu de baratin (traduction sans langue de bois: fermez vos gueules). Et dans la foulée, à tous les contributeurs qui ont posté leurs critiques et leurs commentaires pour se plaindre, je vous le donne en mille: il n'y a pas d'affaire du magazine, il n'y a jamais eu d'affaire du magazine car je vous censure, et clic vous avez tous été effacés (traduction sans langue de bois: allez tous vous faire foutre).

Alors, la énième promesse à laquelle personne ne croit plus, au sujet d'un remboursement tout aussi hypothétique que la probabilité de retrouver un écrou de 8 tombé dans une calandre de Safrane V6  devrait donc donner le droit à PCC de museler la contestation en censurant 200 commentaires d'un simple clic? Supprimer tous ces commentaires, c'est nier l'existence du problème. C'est totalement mépriser les contributeurs floués qui ont souhaité faire entendre leurs voix. C'est juste surréaliste de la part du "chevalier blanc des blogueurs", celui là même qui use et abuse de grands discours pompeux au sujet de l'éthique et qui se présente comme le blog sans compromissions. Non mais laissez moi rire, qui voudrait accorder de la crédibilité à ce monsieur, sérieusement?

PCC qualifiait notre précédent billet le concernant d'article opportuniste. C'est donc qu'il l'avait bien lu, et au lieu d'utiliser le droit de réponse qui lui était donné il a choisi de mettre en cause l'article lui même. Pourtant tout ce qui y était écrit était véridique, incontestable et documenté. En même temps, il est difficile d'argumenter et de pondre un pavé de baratin lorsqu'on se prend brutalement la vérité nue en pleine face de cette manière tout au long d'un article, cela peut se comprendre...

Affichages de bannières publicitaires, d'articles sponsorisés, multiples appels aux dons et financements participatifs douteux, communication lamentable, et maintenant censure; décidément le spécialiste de l'éthique nous donne une véritable leçon sur l'art et la manière de gérer son blog. Article supprimé + commentaires censurés = problème réglé, croyez en PCC le spécialiste de la communication et de la gestion de crise sur BR, le blog auto en pleine séance d'apnée qui n'en finit plus de toucher le fond. Et pendant ce temps là, j'encaisse les revenus des articles sponsorisés et je négocie de nouveaux partenariats publicitaires. Ou est le problème? Je suis le chevalier blanc bordel!

Alors aujourd'hui, nous l'avons, la réponse à notre fameuse question: Boitier Rouge, le magazine version papier: arnaque, incompétence ou je-m’en-foutisme éhonté? Et finalement c'est bien pire que nous aurions pu l'imaginer... Les trois mon capitaine!

Avec la purge de 200 commentaires, la vague contestataire est muselée. De toute manière, la contestation n'a plus lieu d'être puisque M. Clément-Collin a bien parlé d'un remboursement en novembre (2020, 2025 peut être?). Alors si vous souhaitez réagir à cette affaire et faire entendre votre voix, un conseil: postez votre message sur Blog Premium, ne prenez pas le risque de vous faire censurer sans ménagement sur Boitier Rouge, le blog auto qui lave plus blanc que blanc y compris les commentaires des internautes!

Le 08/10/2018, suite au commentaire de Cyril, j'ai récupéré le contenu censuré d'un autre article intitulé: L’art du « putaclic » en matière de site automobile !

Cet article datant de 2016 a été censuré, visiblement car son auteur n'assume pas de pratiquer aujourd'hui ce qu'il dénonçait à l'époque en "tapant" sur ses confrères.

Voici l'article tel qu'il était, en ligne et visible au public avec ses 105 commentaires d'internautes le 26/09/2018:

Le 17/10/2018, ajout d'un autre article censuré intitulé: Boîtier Rouge « version papier »: bientôt une réalité

Cet article datant de 2017 a été censuré, comme tout ce qui touche à l'histoire du magazine sur le blog Boitier Rouge.

Voici l'article tel qu'il était, en ligne et visible au public avec ses 15 commentaires d'internautes le 06/03/2018:

6 réponses

  1. Alexandra Husse
    Bonjour, J'ai récupéré aujourd'hui un autre article qui avait été censuré (encore!): "Boîtier Rouge « version papier »: bientôt une réalité", voir juste au dessus à la fin de notre article ici sur Blog Premium. En gros, PCC a fait disparaitre du blog BR tout ce qui est lié à cette histoire de magazine. Ce "nettoyage" du blog BR n'est pas anodin, il prépare le terrain pour la prochaine étape... BR se prépare à devenir un blog 100% commercial, c'est à dire l'exact contraire de la soi disant éthique qu'il prône depuis le départ. Quand je pense qu'il a qualifié mon précédent article d'opportuniste... Venant du champion de retournement de veste, c'est juste risible! Postez ici vos commentaires sur cette affaire du magazine, pour éviter la censure en vigueur sur BR!
  2. Alexandra Husse
    Bonjour Cyril, L'article en question est en fait plus ancien, il date de 2016. A cette époque, PCC poussait son coup de gueule contre d'autres sites web automobile: Turbo, Auto-Moto etc en critiquant leur contenu et leur manière de monétiser leurs sites... L'article a été censuré fin septembre, début octobre. C'est à ce moment précis que son auteur a choisi de définitivement retourner sa veste sans vergogne, et de rentrer dans le moule des sites purement commerciaux. Pour cela, il faut être bien lisse, et ne pas faire de vague; il a donc viré tout ce qui pourrait être génant. En ce moment il doit essayer de remettre à flot sa trésorerie car il est au pied du mur, presque obligé de rembourser puisque sa réputation en dépend et c'est justement sa réputation qui détermine sa capacité à négocier avec des annonceurs pour vendre des espaces publicitaires. Quand cette page sera tournée, on peut parier que BR va continuer à s'enfoncer, en se vendant au plus offrant pour se refaire après ce fiasco. J'ai récupéré l'article censuré avec ses 105 commentaires, j'ai ajouté cela a la fin de l'article juste au dessus. Je n'en retiendrai qu'une phrase, résumant bien le virage pris par BR ces derniers jours: "l’écrit est éphémère sur le web, du moins pensent-ils…" Au fait, le dernier commentaire de l'article est justement signé "Cyril" ;)
  3. Cyril
    A noter qu'il a également supprimé la page où il vous traite de "putaclic" parceque vous avez osé relayer cette situation... http://boitierrouge.com/2016/08/02/lart-du-putaclic-en-matiere-de-site-automobile__trashed/ On efface tout, et ça n'a pas existé Paul?
  4. Cyril
    Paul s'enfonce petit à petit dans une situation de plus en plus pathétique. Je n'ai plus aucune envie de lire ses articles, quand je vois le foutage de gueule dont il fait preuve. Il a beau agiter des excuses, a un moment il n'y en a plus, le manque de respect est total.
  5. Paul Pot
    Sacré Paul, il n'en loupe pas une! Ce type est vraiment sans foi ni loi, aucun scrupule! Son commentaire du 24 aout 2018 à 12h48 est juste mythique, je vous le reposte ici pour le plaisir: "Concernant le blocage d’IP ici, cela n’a jamais été le cas, et je n’ai jamais effacé aucun message de qui que ce soit… Même si cela est dérangeant pour moi parfois ! Un clic sur wordpress permet de « censurer », ce que je ne fais jamais, considérant que la liberté de parole que je m’octroie avec ce site, chacun l’a aussi. Je n’ai donc ni « enlevé » l’article « l’arnaque aux 1000 magazines », ni censuré, ni retiré ni même modifié quelque commentaire que ce soit ! Encore moins bloqué d’IP" La censure, ce n'est pas le genre de la maison voyez -vous mon bon monsieur! La question est: Mais où s'arrêtera-t-il? Quelqu'un avait parlé de foutage de gueule? C'est juste hilarant! Hahaha!
  6. PCB
    Salut à tous, Je tiens à tout rectifier, il y a méprise. Permettez moi de me présenter: je suis PCB, le cousin de PCC. Je suis responsable de la sécurité du blog Boitier rouge. J'ai des références dans le milieu, je bosse aussi pour d'autres employeurs très importants. En fait, j'étais sur une autre affaire, une interpellation qui a dégénéré. Et là subitement, dans la confusion de la baston un manifestant à qui je faisais une clé de bras a appuyé son doigt sur l'écran de mon téléphone que j'avais oublié de verrouiller. Manque de bol, j'étais connecté à BR et il a supprimé l'article. C'est vraiment involontaire, on n'y est pour rien! Paul Clément-Benalla

Ajouter un commentaire