Meta

Essai BMW M5 F90 2018

Voilà 34 ans que la BMW M5 fait la loi sur les circuits. À travers 5 générations, la déclinaison sportive de la série 5 de la marque bavaroise n’a cessé de se réinventer jusqu’à devenir celle qu’elle est aujourd’hui. La 6e génération, la BMW M5 F90, présentée au Salon de Francfort 2017 connait déjà le même succès, voire davantage, que ses prédécesseurs. Une notoriété qu’elle doit à des caractéristiques techniques plus qu’intéressantes. Mérite-t-elle cependant tout l’intérêt qu’on lui dévoue ? Cet essai nous le dira.

M5 F90, copie conforme ou version améliorée de la série 5 ?

La question mérite en effet d’être posée d’autant que les détails que la M5 F90 emprunte à la série 5 sont nombreux. La berline sportive à 4 portes, reposant sur une plateforme CLAR, affiche des mensurations pratiquement similaires : 4,96 mètres de long, 1,90 mètre de large, 1,47 mètre de haut et un empattement estimé à 2,98 mètres. Quant au coffre, il offre un généreux volume de 530 litres.

À l’extérieur, on reconnait la sportive à son train avant imposant, marqué par des optiques LED, un capot et une calandre d’une remarquable finition. Les sorties d’air grandioses donnent d’ores et déjà une idée du type de moteur qui doit se trouver sous le capot de la belle. Les jantes en alliage 19 pouces, le diffuseur arrière, les ouïes sur les ailes, le toit en fibre de carbone et le becquet de coffre achèvent ce look.

À l’intérieur, la berline sportive est parée pour accueillir 5 passagers. C’est à son habitacle qu’on remarque la flagrante ressemblance entre la M5 F90 et la série 5. Elle partage en effet son extrême raffinement qu’on doit au sens du détail du designer. Sellerie en cuir, sièges avant électriques et chauffants et climatisation automatique 4 zones font l’essentiel du confort de l’auto.

Tout en discrétion, la M5 profite d’une dotation en équipement de série des plus fournis :  affichage tête haute HUD couleur, Pack Assist avec caméra de recul,  système Hi-Fi Harmann Kardon, Hot-spot Wi-Fi, connectivité avec recharge, navigation multimédia professionnal avec écran 10,25 pouces, etc. À cela s’ajoutent bien entendu des équipements en option.

Une motorisation exaltante

Comme toute sportive qui se respecte, la BWM M5 F90 est dotée d’une motorisation qui en ferait pâlir plus d’un. C’est avec un moteur V8 doté d’une cylindrée de 4 395 cm3 et d’une alimentation bi-turbocompressée qu’elle débarque en concession, aussi bien dans sa version classique que dans sa version compétition.

Par contre, pour ce qui est de la puissance maximale, la M5 est proposée d’une part avec  600 chevaux de 5 600 tr/min à 6 700 tr/min et d’autre part avec 625 chevaux à 6 000 tr/min. Quant au couple, il est unanimement de 750 Nm même si dans la version de base, il est disponible de 1 800 à 5 600 tr/min et de 1 800 à 5 800 tr/min pour la version M5 compétition.

Pour cette nouvelle expérience, le constructeur allemand a décidé de se passer de la boite à vitesse à double embrayage au profit d’une M Steptronic à 8 rapports avec Drivelogic. La vitesse maximale, elle, est limitée à 250 km/h, avec possibilité d’extension à 350 km/h en Pack M. Pour ce qui est du passage de 0 à 100 km/h, il ne faut que 3.4 secondes à la version M5 contre 3.3 secondes pour la version M5 Sport.

Si les caractéristiques techniques de la BMW M5 F90 sont plus qu’intéressantes, c’est à sa transmission que l’auto doit son côté innovant.

 

Une transmission sur mesure

Ce qui rend cette berline sportive si singulière, c’est sa transmission. En effet, BMW s’est de tout temps illustrée comme la marque des transmissions à propulsion. C’est d’autant plus vrai que depuis qu’elle a mis au point sa transmission intégrale xDrive, elle en a quasiment réservé l’exclusivité à ses SUV. Quant aux sportives de la division Motorsport, BMW a toujours fait de la transmission à propulsion une règle.

Aussi, lorsqu’on apprend que la BMW M5 F90 est munie d’une transmission  intégrale, il y a de quoi choquer les inconditionnels des sportives BMW. Pourtant, l’histoire nous rappelle que la BMW M5 F90 n’est pas la première de l’histoire des sportives de la marque bavaroise à en être dotée.

Le constructeur a déjà, à son actif, l’expérience des versions X5 et X6 M. Une expérience qui lui a permis de concevoir une transmission intégrale sur mesure pour cette 6e génération qu’il a fait appeler la « M xDrive ». Cette dernière est proposée avec plusieurs modes de fonctionnement ; soit 2WD, 4WD et 4WD Sport d’une part et DSC on, DSC off et MDM.

Plus efficace que jamais

Un tour de piste à bord de la BMW M5 F90 ferait vite oublier aux alarmistes l’absence de la transmission à propulsion. Une fois que les gaz sont mis, la sportive devient une vraie bête de course. Aucune piste ne lui résiste, ni le bitume des circuits, ni les irrégularités des routes secondaires, surtout pas les routes glissantes.

C’est d’ailleurs à ces occasions que l’on ressent toute la puissance de la transmission intégrale en mode 4WD. Avec ce mode, l’auto reste rassurante avec des réactions progressives. L’amortissement piloté aidant, on ressent à peine le changement de piste.

Dès que la 4WD passe le relai à la 4WD Sport, c’est une nouvelle sportive qui se dévoile grâce au renvoi du couple aux essieux arrière, limitant aussi le patinage des roues. Rien ne vaut la sensation qu’on ressent lorsque l’auto s’autorise des dérapages soutenus par un différentiel arrière piloté d’une extrême dextérité.

Sa virilité en mode Sport est sans pareille, mettant en valeur chaque passage de rapport. La BMW M5 F90 peut également compter sur des freins en carbone-céramique, disponibles en option, pour offrir l’une des expériences de conduite les plus excitantes, avec des ressentis de poussée à l’arrière tandis que le train avant est tracté.

Quant au mode 2WD, il est préférable de le réserver aux circuits de course tant le rapport poussée/traction des trains avant et arrière sont récurrent, surtout avec le couple qui est sien.

Bilan

La BMW M5 F90 est l’une de ces autos qui donnent envie de passer sa journée au volant. Si elle prête son esthétique un peu trop à la série 5, elle s’en démarque au niveau de la motorisation. Son plus grand atout reste tout de même sa transmission intégrale M xDrive qui offre un agrément de conduite des plus remarquables. Pour ceux que son prix ne dérange pas, 127 550€, auxquels s’ajoutent 44 000€ de taxes, elle en vaut la peine.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire