Meta

Boitier Rouge, le magazine version papier: arnaque, incompétence ou je-m’en-foutisme éhonté?

Voila la question que doivent se poser au minimum 508 internautes... On reprend tout depuis le début, et on détaille tout cela ensemble. Dans cet article, nous allons également nous intéresser à l'aspect monétisation de Boitier Rouge, et à la relation de ce blog avec la publicité (Je t'aime, moi non plus).

Tout d'abord, merci à l'un de nos lecteurs qui  a pris soin de nous contacter pour attirer notre attention sur cette histoire et qui se reconnaitra.

L'automobile autrement: plus qu'un simple slogan

Vous le savez peut etre si vous lisez régulièrement nos articles, ici sur Blog Premium j'ai la réputation de ne pas pratiquer la langue de bois, certains iront même jusqu'à dire que j'ai le cassage de blog facile. Oui mais il y a blog et blog... On ne peut pas avoir la même considération pour un infame ramassis de copiés collés issus des communiqués de presse constructeur et un blog sérieux, original au contenu varié, riche et intéressant. Voila pourquoi ce n'est pas agréable de devoir taper sur Boitier Rouge, c'est un sale boulot mais il faut bien que quelqu'un(e) le fasse comme dirait l'autre.

Si vous vous intéressez au monde de l'automobile, à l'actualité et au web, alors il y a de grandes chances pour que vous ayez déja entendu parler de Boitier Rouge. Boitier Rouge

est un blog automobile au contenu décalé, puisqu'il y est entre autres question d'anciennes, de modèles peu connus, de marques exotiques... Le contenu du blog est constitué de véritables articles, des articles originaux rédigés exclusivement pour Boitier rouge. Ce blog fut créé en mars 2014 par M. Paul Clément-Collin:

dont le parcours professionnel fut assez varié avant de se lancer dans cette aventure: édition, communication, commerce, publicité...

Et l'argent dans tout ça?

L'objectif était assez louable, et ambitieux: créer un blog automobile différent, sans publicité, dans un état d'esprit façon puriste: Et si on parlait de Boîtier Rouge ?:

Pour compenser l'absence de monétisation, une cagnotte Leetchi fut ouverte l'année suivante en 2015, elle est toujours ouverte à ce jour et affiche 202 participations (le montant récolté n'est pas indiqué, mais il est certainement de plusieurs milliers d'euros) . Il faut dire que sans aucune forme de publicité, un modèle économique viable ne peut être envisagé pour ce type de blog. Passer tout son temps à travailler sur un tel projet, c'est un véritable sacerdoce: rédiger des articles par dizaines, par centaines, assurer la communication, la promotion, la présence sur les réseaux etc... Cela explique l'appel à donation.

Un an plus tard, le discours concernant les articles sponsorisés a tout de même sensiblement évolué:

Il n'y a pas non plus de quoi fouetter un chat, car le blog ne compte à ce jour qu'une douzaine d'articles sponsorisés sur un total supérieur à 1000 articles publiés (moins de 1% du contenu est du contenu sponsorisé). Et les articles sponsorisés sont bien identifiés en tant que tels.

Mais on voit tout de même l'évolution depuis la création: blog de puriste sans pub, mise en place d'un système de donations, puis arrivée de quelques pubs sous forme d'articles sponsorisés. Le blog cherche son modèle économique, comment générer des revenus sans argent qui circule? L'auteur compte pouvoir vivre de son blog, vivre du fruit de son travail, et concrètement il faut bien que l'argent finisse par rentrer dans la caisse, c'est bien beau l'esprit de puriste façon bobo mais ça n'aide pas à payer les factures à la fin du mois...

Boitier Rouge annonce la version papier

Nous voici à présent début 2017, fort du succès de son blog Paul Clément-Collin annonce l'arrivée d'une version papier:

Dès les premiers mots de l'article, c'est très clair, on parle argent:

on fait un max d’audience (140 000 visiteurs uniques en janvier, pour 400 000 pages vues, enfin, on les frôle), mais vue ma philosophie du web, et ma tendance à ne pas vouloir que mon site devienne un sapin de Noël publicitaire, difficile de gagner sa vie.

Et oui: même avec un fort trafic, le constat est sans appel: un site avec peu de publicités ne génère que peu de revenus... Le magazine est donc l'idée géniale qui va venir boucler le cercle vertueux: le blog continue à se développer sans afficher de la pub tous azimuts, et les ventes de la version papier vont amener de quoi financer l'auteur du blog et éventuellement un ou plusieurs rédacteurs qui travaillent également sur le projet. Tout continuera à aller pour le mieux dans les meilleurs des mondes sur Boitier Rouge, le blog sans publicité sans articles sponsorisés avec quelques articles sponsorisés, avec un peu de pub quand même en fin de compte, avec une cagnotte Leetchi et maintenant avec un appel à financement sur Kisskissbankbank, un site de financement participatif. De nombreux sites relaient le message, on en fait la promotion sur les réseaux sociaux (ça aide d'avoir travaillé dans la communication et le commerce, une campagne de financement marche forcément mieux avec un bon marketing pas vrai?), résultat l'objectif est très rapidement atteint et dépassé. Les internautes sont incités à poursuivre les participations, avec une nouvelle couverture qui semble bien sympathique:

Une Fuego Turbo, la mythique "voiture de beauf par excellence", voila qui donne envie de lire... On pourrait presque la toucher cette couverture, on veut le feuilleter ce premier numéro, et tout semble tellement bien mené, on est dans la complète euphorie d'un projet parfait ou tout semble se goupiller à la perfection.

Les jours passent, puis les semaines, et toujours pas de magazine en vue. Ce n'est rien, simplement un léger souci de délai du à l'imprimeur, dixit M. Clément-Collin, et puis on prend le temps de fignoler un contenu vraiment soigné alors personne ne s'inquiète, et les participations continuent de tomber.

Boitier Rouge version papier: histoire d'un échec qui ne dit pas son nom

Et puis les commentaires commencent à se faire de moins en moins élogieux:

Ca commence aussi à jaser sur les réseaux sociaux, le public s'impatiente... Il faut dire que nous sommes aujourd'hui en juillet 2018, et que la date de livraison estimée était en mai 2017! Certes, en bon communicant, le maitre d'oeuvre du projet a bien présenté des excuses, et annoncé un délai rallongé, mais les participants qui ont cru à ce qui leur était si joliment présenté sont déja déçus car ils ont bien trop attendu. et même si un hypothétique magazine devait sortir un jour il n'aurait plus la même saveur.

Un retard inadmissible, une communication zéro, un discours bien lissé pour tenter de masquer un fiasco total, mais pourquoi donc un tel ratage? Alors, sur Blog Premium nous posons la question, au nom de tous les petits participants qui ont aujourd'hui le sentiment d'avoir été pris pour des pigeons:

Boitier Rouge, le magazine version papier: arnaque, incompétence ou je-m'en-foutisme éhonté?

Bien évidemment, un droit de réponse est ouvert dans les commentaires.

Se lancer tête baissée dans un projet de blog automobile décalé, en diabolisant la pub et sans se soucier de réfléchir au préalable à un modèle de monétisation viable sur le long terme est une erreur. Sous prétexte de respecter une certaine éthique, la monétisation de Boitier Rouge est au final un assemblage bricolé d'appel aux dons, de publicité et de financement participatif qui laisse les participants très amers.

Il s'en est fallu de peu pour que Boitier Rouge touche la perfection, car les blogs qui allient originalité, indépendance, qualité de contenu et publications régulières sont de véritables moutons à 5 pattes. Son créateur vaut bien mieux que cet échec, il a du talent et son projet mérite d'être défendu. Alors M. Clément-Collin, en cette période de vacances si l'on peut vous donner un simple conseil et vous faire passer un message, pendant que certains se font dorer la pilule, profitez en pour mettre de l'ordre dans tout cela, boucler, imprimer et livrer votre magazine. Même s'il ne doit y en avoir au final qu'un seul et unique numéro, mais agissez comme l'homme honnête que vous semblez être et envoyez enfin ces magazines aux 508 personnes qui vous ont donné leur confiance et leur argent, sans quoi vous passerez définitivement pour un loser doublé d'un escroc.

Oui M. Clément-Collin, en toute sincérité on vous le demande, bougez vous enfin le c*l et livrez le ce p*tain de magazine!

Et puis on est en 2018, on sait tous que le web est un gigantesque aquarium ou les pires requins se bouffent les uns les autres en s'arrachant les restes de nos données personnelles, alors par pitié M. Clément-Collin, cessez de nous servir le discours du blog de puriste sans pub car ça ne marche plus! Un blog sans pub n'est pas viable, vous l'avez compris depuis bien longtemps!

Boitier Rouge affiche une bannière publicitaire sur toutes les pages:

Boitier Rouge charge les cookies qui recueillent les informations des internautes dans le but de générer des publicités ciblées:

Et pas qu'un peu: Doubleclick, c'est la régie publicitaire de Google! Facebook vit de la publicité ciblée et recueille les données de plus d'un milliard d'utilisateurs avec toutes les dérives que l'on connait! Vous parliez de "ne pas répondre aux sollicitations mercantiles" et d'éviter les "compromissions" (source)? Allo quoi! Il est bien trop tard, là on est dans le mercantile et la compromission à fond la caisse, ouvrez un peu les yeux!

Boitier Rouge publie également des articles sponsorisés, appelle aux dons sur sa cagnotte Leetchi, et a récolté 13600€ sur un site de financement participatif pour un magazine fantome!

Cette monétisation faite de bric et de broc, au final, va vous perdre. Très rapidement, vous avez commencé à vous éloigner du discours des débuts, en comprenant que l'argent n'allait pas tomber du ciel et que l'appel aux dons ne suffirait pas pour dégager un salaire.

Aujourd'hui, vous contribuez à fournir des données sur vos visiteurs à Facebook et à Google, sans afficher la moindre publicité... Ou est l'intelligence là dedans? On a le coté négatif avec les cookies chargés dans les navigateurs et leur impact sur la surveillance de vos visiteurs par les géants du web, et vous n'en profitez même pas pour dégager des revenus publicitaires. C'est juste dingue! Vous offrez sur un plateau des montagnes de datas aux géants du web, et vous ne récoltez que dalle en échange! Et pendant ce temps là, vous galérez pour trouver un moyen de monétiser et vous présentez votre blog comme un modèle d'éthique...

Voila ce que vous pouvez et devez faire pour assurer la pérennité de votre blog (enfin, ce n'est que notre avis, conseil d'amis):

  • Remplacez la bannière de pub actuelle qui doit rapporter des cacahuètes car elle est la même pour tout le monde par une bannière Google Adsense et/ou par une bannière Facebook pour la version mobile (c'est ce qui paie le mieux): de toute manière vous faites déja charger à vos visiteurs les cookies de ces entreprises et vous affichez déja des pubs! Donc techniquement et sur le plan étique, ça ne changera pas grand chose sauf que vous allez enfin pouvoir gagner votre vie! Votre public comprendra et ne vous en tiendra pas rigueur, tant que vous ne sombrez pas dans l'excès avec des bannière multiples, pops ups, pop unders, vidéos etc... Vous proposez du contenu de très grande qualité, il ne faut pas avoir honte d'y insérer une bannière de pub, personne ne verra cela d'un mauvais oeil (enfin si il y a toujours des haters de toute manière quoi que l'on fasse, mais franchement le public du blog suivra sans le moindre doute dans sa quasi totalité)
  • Stoppez les appels aux dons, financement participatifs ou toute autre forme d'aumone, compte tenu du volume de trafic de votre site vous devez etre capable de le monétiser sans solliciter les visiteurs.
  • Cessez de tenir ce discours façon Monsieur Propre des blogs autos, personne ne doute de votre volonté de bien faire mais si vous voulez pouvoir vivre de votre blog il faut prendre les décisions qui s'imposent!
  • Cloturez votre auto-entreprise si elle existe toujours pour monter une structure avec un statut plus favorable et un numéro de TVA, d'une part cela vous donnera plus de crédibilité mais surtout cela évitera de voir votre chiffre d'affaire amputé du tiers par l'état avant de réaliser le moindre bénéfice, déja que vous ne monétisez pas beaucoup il ne doit pas rester grand chose au final et les personnes qui vous soutiennent ne souhaitent pas forcément que le tiers de ce qu'ils vous donnent soit directement pompé par l'URSSAF...
  • Publiez le ce putain de magazine!

Sur Blog Premium, nous pouvons nous payer le luxe de ne pas afficher de pubs, car nous ne vivons pas de ce blog, et il n'a jamais été question d'en vivre ni d'en tirer le moindre centime. Notre blog se veut être le grain de sable dans le monde des blogs autos, pouvoir publier librement et critiquer sans langue de bois, cela n'a pas de prix.

Boitier Rouge doit évoluer et choisir un véritable modèle économique de monétisation, même si cela va à l'encontre des beaux principes qui étaient mis en avant lors de la création du blog. On ne peut pas tenir le discours: "La pub c'est mal", tout en affichant des pubs et en faisant des appels au dons et au financement puisque la pub que l'on affiche ne rapporte que dalle car elle n'est pas ciblée (alors qu'on offre dans le même temps à Google et Facebook le moyen de cibler ses visiteurs en chargeant leurs cookies!). Là il y a clairement un problème d'identité du blog qui doit être solutionné très vite, pour ne pas sombrer dans la schyzophrénie...

1 réponse

  1. BR est un blog qui rassemble énormément d'articles de qualité, souvent intéressants. Mais Boitier Rouge a également quelques petits défauts, et tu as mis le doigt dessus. Ce blog est plein de contradictions. Pour compléter , on peut ajouter deux choses. Premièrement, avant de lancer BR, l'auteur s'était déja essayé à la presse écrite en participant avec Frédéric Bosco-Sendelbach ( actuellement Tahmstone France, conseil et stratégie) et Jean-Baptiste de Thieulloy (anciennement Webmycar, site de petites annonces automobiles) au lancement du magazine "L'oeil automobile", en 2005: "Edito UN CURIEUX MAGAZINE Pour beaucoup, nous sommes des fous. Lancer un magazine d'automobile sur un marché saturé ? Ca l'est sans doute, mais en tant que lecteurs, il nous manquait quelque chose. Entre le comparatif de deux modèles diesels et la présentation de voiture qu'on ne pourrait jamais s'offrir, il manquait un magazine curieux. Curieux de l'automobile et de ce qu'elle porte en elle, curieux des implications de la culture automobile sur notre propre vie, curieux de connaître les meilleures façon de rouler différent, sans ostentation mais sans oublier le clin d'oeil aux connaisseurs. Un magazine curieux donc, mais un magazine différent aussi. Constatant le sérieux avec lequel la presse automobile traitait son sujet, nous n'avons pas pu résister à l'idée d'y introduire au moins un peu d'humour (mais l'humour est dur), quoi qu'il en soit un ton, impertinent, interrogateur. Tout nous intéresse: les automobiles et ce qui va avec. Comportements, modes vestimentaires, façons de vivre, voire sacerdoces pour certains, la voiture nous inspire, nous ressemble et nous guide. Allions-nous continuer à n'en faire qu'un produit de consommation ? Soyons sérieux, la voiture c'est notre vie, nous avons été éduqués avec, dedans, autour, et nous ne pouvons nous en passer. Voilà notre façon de voir l'auto, et de vous la présenter. Bonne lecture." L'aventure fut un échec: http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/discussions-libres/sujet289376.htm et le magazine stoppé assez rapidement. Deuxièmement, au départ Boitier rouge était sur de l'hébergement gratuit ( boitierrouge.wordpress.com ), et c'est suite à un premier appel aux dons sur Kisskissbankbank (environ 2000€ récoltés en 2015 https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/boitier-rouge-l-automobile-autrement ) que le blog fut créé avec son propre nom de domaine. Seuls ceux qui ne font rien ne connaissent pas l'échec, mais en principe on apprend de ses erreurs afin de ne pas les répéter... Il faut sortir de cette spirale des appels aux dons, avec son volume de trafic d'aujourd'hui BR peut être monétisé proprement et générer un revenu. Il ne faut pas faire encore et toujours appel à la générosité des visiteurs alors que ce n'est plus nécessaire, il ne faut pas persister dans une voie de garage et renouveler les échecs du passé. C'est dommage, Boitier Rouge avait le bon format, le bon contenu, au bon moment. Ce sont ces éléments qui lui ont permis de rencontrer son public. Par contre la manière de driver le blog n'a pas été la meilleure, il faut reprendre les choses en main ;)

Ajouter un commentaire